• dimanche , 19 novembre 2017

MODY GUIRO ANNONCE UNE COALITION DÉDIÉE À LA LUTTE CONTRE LES RESTRICTIONS DES LIBERTÉS SYNDICALES

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS), Mody Guiro, annonce la mise en place prochaine d’une coalition de quatre centrales syndicales dont la vocation sera de lutter contre les restrictions des libertés syndicales. Cette coaliton compte aussi mener le combat pour l’augmentation générale des salaires et le relèvement du taux du SMIG et du SMAG.

Guiro, intervenant à l’occasion du 13e congrès national des instances des travailleurs de la SAED, la Société nationale d’exploitation des terres du delta du fleuve Sénégal, a déploré samedi à Saint-Louis la situation de travailleurs dont les droits sont « bafoués par certaines entreprises privées et publiques ».

Il a évoqué « des licenciements abusifs », les disparités salariales, toutes choses qui selon lui sont en porte-à-faux avec des dispositions du code du travail. Le SG de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal a également pointé « des restrictions sur les libertés syndicales », certaines entreprises n’arrivant pas ou ne voulant pas organiser des scrutins pour l’élection de délégués syndicaux.

 

Une « réponse sera apportée bientôt » une réponse à ces problèmes, « avec la mise en place d’une coalition de 4 centrales syndicales pour faire face à ces agressions », a annoncé Mody Guiro sans plus de précision.

 

« Nous devons œuvrer pour un syndicat fort et combattif », en mettant ’’en avant le dialogue social’’, suivant le postulat selon lequel « la question syndicale n’est pas une sinécure, mais un sacerdoce pour la défense des intérêts » des travailleurs, a-t-il relevé.

 

Mody Guiro a invité les agents de la SAED « à travailler pour la pérennisation des emplois et la sauvegarde de l’outil de travail, en s’armant d’avantage d’abnégation pour relever les défis » de l’autosuffisance en riz et de la sécurité alimentaire au Sénégal.

 

Il leur a demandé de privilégier « la concertation et le dialogue social », afin de trouver des solutions à leurs doléances, estimant que le Sénégal « a besoin de syndicats forts et crédibles pour assurer la défense des droits des travailleurs ».

 

Il a toutefois salué la décision de la direction générale de la SAED de s’engager davantage pour la satisfaction des doléances des travailleurs, « gage d’une paix sociale au sein de l’entreprise ».

 

Il a aussi invité les responsables de la société à finaliser le projet agricole mis en œuvre au niveau des périmètres agricoles de Bokhol et destinés à la riziculture, une initiative qui a selon lui reçu un financement d’un milliard de francs CFA et devrait générer 900 emplois, 600 réservés aux femmes et 300 aux hommes.

 

Aboubacry Sarr, le nouveau secrétaire général du syndicat des travailleurs de la SAED, affilié à la CNTS, s’est félicité de la confiance placée en lui, avant de s’engager à « porter le combat pour la défense exclusive des intérêts des travailleurs ».

Articles Similaires