• vendredi , 23 février 2018

MARCHE DE LA CNTS DU 23 JANVIER

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le champ syndical sénégalais est caractérisé depuis six ans par l’organisation régulière d’élections de représentativité des centrales syndicales qui ont ni de consacrer le leadership incontestable de la Confédération Nationale des Travailleurs du Sénégal(CNTS) arrivée largement en tête en 2011 et en 2017. Ce leadership qui constitue certes un honneur pour la Centrale n’en demeure pas moins un défi énorme et de lourdes responsabilités en termes de prise en charge correcte des doléances, attentes et espoirs exprimés par les travailleurs au cours des différentes Assemblées Générales tenues lors des campagnes d’information, de sensibilisation et de mobilisation organisées dans les Entreprises et Etablissements publics et privés.
Dans le même contexte on assiste à la remise en cause d’acquis syndicaux et démocratiques, à la précarisation de l’emploi et à la dégradation continue du pouvoir d’achat des travailleurs sous l’égide dans la plupart des cas du Gouvernement et du Patronat. Parallèlement on constate des retards à la fois incompréhensibles et inacceptables dans la mise en œuvre des Accords Gouvernement /syndicats du secteur public ; Patronat/secteur Privé mais aussi dans l’examen des Cahiers de doléances des Centrales syndicales. Par ailleurs les niveaux de traitement salarial en vigueur dans la Fonction publique et dans le secteur privé sont de loin en deçà du Salaire Minimum Décent ; ce qui précarise et paupérise davantage les travailleurs et impacte sur leur motivation et leur productivité.
Pour toutes ces raisons, il devient urgent pour le mouvement syndical en général et la CNTS en particulier, investie de la confiance de la majorité des travailleurs, d’engager la lutte en menant une Campagne d’envergure Nationale pour :
• Le respect des Accords conclus entre l’Etat, le Patronat et les organisations syndicales du secteur public et du secteur privé
• L’augmentation conséquente généralisée et hiérarchisée des salaires dans la Fonction publique et dans le secteur privé ;
• La publication et le partage de l’étude sur le système de rémunération des Agents de l’Etat ;
• La revalorisation du SMIG et du SMAG ;
• La révision de la Convention collective nationale Interprofessionnelle, des annexes de classification et des conventions sectorielles
• L’approfondissement et l’élargissement de la protection sociale des travailleurs des secteurs formel et
informel ;
• Le respect des droits et libertés syndicales ;
• La promotion et la protection de l’emploi décent ;
• L’évaluation du Pacte National de Stabilité Sociale et d’émergence Economique.
• La finalisation de la Fonction publique locale
• La revalorisation des pensions de retraite
• La ratification de la Convention 189 de l’OIT sur les travailleurs et travailleuses domestiques
• Le dégel des DMC
• L’arrêt de la précarisation des emplois : journaliers, prestataires, sous-traitants, saisonniers, etc.
• La promotion des emplois verts pour la protection de l’environnement

Et c’est pour touts ces raison que la Confédération Nationales des Travailleurs du Sénégal (CNTS) organise le 23 janvier prochain une marche nationale de protestation. Tous à la place de l’Obélisque pour réclamer une hausse généralisée des salaires et la signatures des protocoles d’accords visant à améliorer les conditions de travail des travailleurs du Sénégal. Départ 15h à la place de l’Obélisque pour rallier le rond point RTS

Related Posts