• dimanche , 22 avril 2018

DECLARATION DU BUREAU EXECUTIF NATIONAL SYNDICAT AUTONOME DES MEDECINS DU SENEGAL (SAMES)

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

SYNDICAT AUTONOME DES

         MEDECINS DU SENEGAL

Récépissé n° 000326/MINT/DAGAT/DAPS                  

 

DECLARATION DU BUREAU EXECUTIF NATIONAL

SYNDICAT AUTONOME DES MEDECINS DU SENEGAL (SAMES)

Dakar, 24 mars 2018

Mesdames, Messieurs les secrétaires généraux,

Mesdames, Messieurs les journalistes,

Chers camarades membres du Bureau Exécutif National du Syndicat Autonome des Médecins du Sénégal,

Le Gouvernement  du Sénégal, après  2 ans de négociation, a signé un protocole d’accord avec le SAMES le 31 mars 2014. Quatre ans après, le Gouvernement n’a pas honoré ses engagements. Le SAMES, soucieux de la santé des populations et conscient de la nécessité de la préservation de son outil de travail, a toujours privilégié le dialogue et la concertation pour une matérialisation des accords.

Aujourd’hui, force est de constater que le Gouvernement n’a pas compris la main tendue du SAMES et fait dans le dilatoire. Pour preuve :

·       les questions relatives au statut du médecin ne sont pas encore réglées et le ministre de la fonction publique n’a même pas exploité le mémorandum déposé par le SAMES sur la création du corps de praticien hospitalier qui devrait améliorer la prise en charge des malades ;

·         la retraite à 65 ans n’est pas encore effective pour les médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes malgré les instructions données par le Premier Ministre  depuis  juillet 2016 ;

·       les questions en rapport avec le régime indemnitaire  reste  latentes malgré l’engagement du gouvernement  à résoudre définitivement ce problème au plus tard le 31 mars 2015 ;

·       Le prêt équipement dont devraient bénéficier les nouveaux médecins recrutés en 2014 et 2015 n’a pas été positionné jusqu’à présent ;

·       l’indemnité de spécialisation médicale qui était un acquis du protocole de 2010  connait des blocages inexpliqués dans sa matérialisation prétextant une différence entre CES et DES qui résulte de l’appellation du diplôme de spécialisation ;

·       Sur la question de l’habitat social, le Gouvernement est loin du compte avec 1 seul hectare  au SAMES sur les 15 promis.

Devant cette situation, le SAMES  avait  déposé encore une fois  un préavis de grève le 27 décembre 2017 et alerté   l’opinion sur le non-respect par le gouvernement des accords qu’il avait lui-même signé à travers 6 ministères.

Privilégiant toujours le dialogue, faisant preuve de maturité et de souci pour les populations, certaines institutions : Assemblée Nationale, Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT), Haut Conseil du Dialogue Social (HCDS), certaines autorités et chefs religieux ont été sensibilisés sur les conséquences de la non matérialisation des accords par le Gouvernement ; parmi lesquelles l’induction de facto d’un durcissement du mouvement.

Le premier ministre a  rencontré les syndicats de la santé dont le SAMES le 12 février 2018.  Un mois après, aucun des 7 points d’accord  devant faire l’objet d’un suivi n’a  été matérialisé. Pendant ce temps, le gouvernement continue à distribuer ses largesses.

Face à ce comportement, le SAMES a décidé de dérouler son plan d’action pour amener le Gouvernement à  respecter ses engagements. Ce plan d’action consiste en une grève de 72 heures sur l’ensemble du territoire national  avec la centralisation des urgences.

Apres avoir privilégié le dialogue pendant plusieurs mois, différé par 2 fois cette grève  avec centralisation des urgences, le SAMES dégage toute sa responsabilité sur les conséquences qui découleraient de cette phase de son plan de lutte.

Plan de centralisation des urgences par régions

Régions

Lundi 26 mars 2018

Mardi 27 mars 2018

Mercredi 28 mars 2018

Dakar

Hôpital Aristide Le Dantec

Hôpital Général de Grand Yoff

Hôpital National de Pikine

Diourbel

Hôpital de Ndamatou

Hôpital de Ndamatou

Hôpital de Ndamatou

Fatick

Kaffrine

Kaolack

Hôpital Régional de Fatick

Hôpital Régional de Kaffrine

Hôpital Régional de Kaolack

Kédougou

Centre de santé de Kédougou

Centre de santé de Kédougou

Centre de santé de Kédougou

Louga

Hôpital Régional de Louga

Hôpital Régional de Linguère

Hôpital Régional de Louga

Matam

Hôpital de Matam

Hôpital d’Ourossogui

Hôpital de Matam

Saint Louis

Hôpital Régional de Dioum

Hôpital Régional de Richard Toll

Hôpital Régional de Saint Louis

Tambacounda

Hôpital Régional de Tamba

Hôpital Régional de Tamba

Hôpital Régional de Tamba

Thiès

Hôpital de Mbour

Hôpital de Tivaouane

Hôpital Régional de Thiès

Ziguinchor

Sedhiou

Kolda

Hôpital Régional de Kolda

Hôpital Régional de Sédhiou

Hôpital Régional de Ziguinchor

Docteur Boly Diop

SG SAMES

Tel : 00221 77 531 99 63

COMMUNIQUE_PRESSE_SAMES_24MARS2018INPUTVF

Related Posts