• dimanche , 22 avril 2018

LES GLOBAL UNIONS INDIGNÉS PAR L’ATTAQUE CONTRE LE CONVOI DE L’EX-PRÉSIDENT BRÉSILIEN LULA

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mardi, des autocars de la campagne électorale de Luiz Inacio Lula da Silva ont essuyé des tirs dans l’État du Paraná, dans le sud du Brésil.  L’attaque intervient à la suite d’une semaine d’hostilités par des groupes fascistes contre son convoi, alors que la police a manqué de fournir une réponse adéquate.

Valter Sanches, secrétaire général d’IndustriALL Global Union, a déclaré: «Nous en appelons aux autorités brésiliennes à diligenter une enquête et punir les auteurs de ces attaques criminelles, de même qu’à garantir la normalité et la paix dans l’exercice du processus politique, afin qu’une coexistence démocratique puisse être restaurée au Brésil. »

Les atteintes à la démocratie s’intensifient au Brésil :  Depuis le sabotage systématique des élections présidentielle de 2014 jusqu’au coup d’État parlementaire contre Dilma Rousseff en 2016, les programmes sociaux et les droits fondamentaux des travailleurs ont fait l’objet d’attaques répétées. La justice brésilienne cherche à poursuivre l’ancien président Lula en l’absence totale de preuves dans le cadre de l’enquête de corruption liée à l’entreprise pétrolière d’État Petrobras.

Le groupement syndical Global Unions défend le droit constitutionnel de Lula à prouver son innocence en faisant appel des condamnations prononcées par les juridictions inférieures, de même qu’à faire valoir son droit constitutionnel à la liberté de mouvement, à s’exprimer librement et à poser sa candidature aux prochaines élections présidentielles.

Le mouvement syndical international reconnait l’importante contribution des gouvernements antérieurs de l’ex-président Lula, qui s’étend au-delà des frontières du Brésil et qui a consisté à générer une croissance économique axée sur l’inclusion sociale, à travers la création d’emplois et l’accès aux revenus pour des millions de Brésiliens, alliant la souveraineté nationale et la solidarité internationale.

Le mouvement syndical international a condamné avec véhémence le coup d’État de 2016 perpétré au nom de puissants groupes d’intérêts et qui a résulté dans la perte du patrimoine national et une profonde dégradation des droits sociaux et des travailleurs.

Sharan Burrow, secrétaire générale de la Confédération syndicale internationale (CSI), a déclaré : « Nous sommes outrés et extrêmement alarmés par la nouvelle de l’attaque criminelle perpétrée contre les autocars de la campagne électorale de l’ancien président Lula.  Nous tenons à manifester notre solidarité avec l’ex-président Lula et les centaines de milliers de personnes qui ont pris part aux nombreuses manifestations démocratiques et pacifiques en son soutien à travers le pays. »

Le groupement Global Unions, qui comprend : La Confédération syndicale internationale (CSI), IndustriALL Global Union, l’Internationale des travailleurs du bâtiment et du bois (IBB), l’Internationale de l’éducation (IE), l’International Arts and Entertainment Alliance (IAEA Global Union), la Fédération internationale des journalistes (FIJ), l’Union internationale des travailleurs de l’alimentation (UITA), l’Internationale des services publics (ISP) et la Commission syndicale consultative auprès de l’OCDE (TUAC), représentant collectivement plus de 200 millions de travailleurs au niveau mondial, affirme sa pleine solidarité avec l’ancien président Lula et les centaines de milliers de personnes qui ont participé aux nombreuses manifestations démocratiques et pacifiques en son soutien aux quatre coins du pays, et notamment dans l’État du Paraná.  

Related Posts