• jeudi , 21 juin 2018

LE CONSEIL GENERAL DE LA CSI CELEBRE LE 150EME ANNIVERSAIRE DE LA TUC, LA CONFEDERATION DES SYNDICATS BRITANNIQUES, A LONDRES

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une cérémonie spéciale organisée à l’occasion du 150ème anniversaire de la TUC, la première centrale syndicale nationale à avoir été créée au monde, a eu lieu le 25 mai dernier, lors de la 18ème réunion du Conseil général de la CSI tenue au siège de la TUC, à Londres. La cérémonie, présidée par Maria Fernanda Carvalho Francisco, la présidente adjointe de la CSI, et pendant laquelle se sont exprimés Guy Ryder, le directeur général de l’OIT, et Frances O’Grady, la secrétaire générale de la TUC, a rappelé les événements marquants de l’action syndicale à travers le monde et s’est terminée par un débat sur la démocratie, les droits et la paix en présence de syndicalistes de chaque région.

Les intervenant(e)s participant à la séance animée par Sharan Burrow, la secrétaire générale de la CSI, comptaient notamment Lee Cheuk Yan (CTU Hong Kong), Antonio Lisboa (CUT-Brésil), Nana Koomah Brown-Orleans (TUC Ghana, présidente du Comité de la jeunesse de la CSI) and Luca Visentini (CES). Zahoor Awan (PWF Pakistan) a fait part de ses remerciements à la TUC pour le soutien qu’elle lui a apporté lors de son exil pour échapper à la dictature militaire de son pays. Le Conseil général a reçu tout spécialement un message vidéo de la part de l’ancien président de la confédération syndicale coréenne KCTU, Han Sang-gyun, suite à sa mise en liberté alors qu’il purgeait une peine de prison imposée par le gouvernement corrompu de l’ex présidente coréenne destituée, Park Geun-hye.

Les discussions du Conseil général, présidées par Karl-Petter Thorwaldsson, le président adjoint, portaient essentiellement sur la préparation du 4ème Congrès mondial de la CSI, qui aura lieu cette année à Copenhague du 2 au 7 décembre sur le thème « Renforcer le pouvoir des travailleurs : Changeons les règles ». Les questions officielles du Congrès seront traitées en séance plénière, notamment les amendements au projet de Déclaration du Congrès, les amendements aux Statuts de la CSI et aux élections, et trois séances sous-plénières parallèles seront organisées en complément sur les sujets suivants :

L’avenir du travail

La syndicalisation

Les inégalités financières.

Le format de l’organisation du Congrès sera structuré de manière à favoriser des débats dynamiques et interactifs.

Le Conseil général a discuté d’une version révisée du projet de Déclaration principale du Congrès, qui a été rédigée suite à une réunion spéciale du Bureau exécutif de la CSI, tenue le 28 mars. Les amendements proposés par les organisations membres sont actuellement intégrés à une nouvelle version du projet de Déclaration, qui sera diffusée aux affiliées avant le Congrès et donnera lieu à un débat et éventuellement à d’autres amendements en séance plénière pendant le Congrès.

Une série de propositions d’amendements aux Statuts de la CSI a été approuvée et sera soumise au Congrès sous l’autorité du Conseil général.

Le Conseil général a approuvé l’objectif présenté par le Comité de la jeunesse de la CSI, qui souhaitait une participation d’au moins 15 % de travailleurs/euses de moins de 35 ans au Congrès. Le Conseil a aussi entériné les modifications à apporter au mandat et au règlement du Comité des femmes de la CSI.

Aucune nouvelle organisation n’a été acceptée en tant qu’affiliée de la CSI lors de la réunion.

Le Conseil général a par ailleurs voté à l’unanimité pour féliciter l’Irish Congress of Trade Unions, la confédération des syndicats irlandais, qui a vigoureusement défendu l’abrogation du 8ème amendement de la Constitution irlandaise – un amendement qui prive les Irlandaises du droit au choix reproductif.

Related Posts