• samedi , 17 novembre 2018

LE FMI DEVRAIT ADHERER AUX CONCLUSIONS DU RAPPORTEUR SPECIAL DES NATIONS UNIES CONCERNANT LA PROTECTION SOCIALE

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CSI a exprimé son soutien pour les conclusions et recommandations du rapport sur « Le FMI et la protection sociale » , rédigé par Philip Alston, Rapporteur spécial de l’ONU sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme. M. Alston présentera cette semaine son rapport au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, à Genève.

Notant le pouvoir financier et l’influence du FMI, la secrétaire générale de la CSI, Sharan Burrow, a indiqué : « Le Rapporteur spécial a tout à fait raison lorsqu’il fait remarquer qu’un progrès réel dans l’expansion de la protection sociale à la majorité de la population mondiale qui en est dépourvue ne surviendra pas à moins que le FMI ne promeuve systématiquement la création d’un espace fiscal pour la protection sociale. »

La CSI concorde avec l’analyse présentée dans le rapport selon laquelle l’implication du FMI dans les enjeux de la protection sociale a trop souvent eu pour seule finalité de limiter les coûts fiscaux. Un tel focus explique l’hostilité fréquente du FMI vis-à-vis de la protection sociale et sa préférence pour des programmes étroitement ciblés qui privent de prestations sociales de nombreux ménages à faibles revenus et sapent le soutien politique en faveur de la protection sociale.

Le rapport d’Alston pointe en outre la coopération limitée du FMI avec l’OIT et d’autres agences onusiennes spécialisées dans la protection sociale, de même que la réticence du Fonds à adhérer, sans équivoque, à l’ensemble des Objectifs de développement durable, a fortiori l’ODD 1.3 ; « mettre en place des systèmes et mesures de protection sociale pour tous, adaptés au contexte national, y compris des socles de protection sociale ».

« La CSI appuie la recommandation du Rapporteur spécial selon laquelle le FMI devrait « s’investir sérieusement et systématiquement dans l’initiative pour un socle de protection sociale des Nations Unies, de l’OIT et de l’OMS », a déclaré madame Burrow.

À la lumière du processus amorcé par le FMI en vue de l’adoption, d’ici à février 2019, d’un « cadre stratégique » sur la protection sociale, la CSI en appelle au Fonds à adhérer aux recommandations-clés du Rapporteur spécial : (1) œuvrer en faveur de l’accomplissement des ODD sur la protection sociale ; (2) renoncer à sa résistance à la couverture universelle ; et (3) travailler en collaboration avec d’autres agences et organisations qui soutiennent l’expansion de la protection sociale.

Related Posts