• mercredi , 26 septembre 2018

CONGRES SYNPAS :Mody Guiro dénonce les salaire de midère dans le secteur du gardiennage

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le secrétaire général de la Confédération Nationale des Travailleurs du Sénégal (CNTS), Mody Guiro a dénoncé, hier samedi à Dakar, les salaires de misère qui sont payés aux gardiens de sécurité. Selon lui, certaines entreprises de gardiennage n’hésitent pas à payer des salaires mensuels de 30.000 francs CFA. Il s’exprimait lors de l’ouverture du 7 congrès ordinaire du Syndicat National des Personnels Civils des Armées et des Services de Sécurité Publiques Privées et Assimilés (SYNPAS).

Le gardiennage est un secteur en plein expansion mais malheureusement dans le quel la majorité des travailleurs qui y exercent sont exploités. Selon Mody Guiro, “ceux qui sont chargés de veiller jour et nuit sur notre sécurité n’ont pas de bons salaires ni de cadre juridique, ces derniers”. Ainsi, ils ne pourront pas bien faire leur travail qui consiste à veiller sur la sécurité des personnes et de leurs Biens.

Pour lui, la sécurité est une question essentielle en ce sens que l’évolution et le fonctionnement de notre société imposent que l’on veille au grain. C’est la raison pour laquelle, le SYNPAS et la CNTS, attirent l’attention des autorités à finaliser la mise en œuvre et la signature de cette convention visant à normer les relations professionnelles dans cette profession de gendarmerie.

Le secrétaire général du SYNPAS, Ndiogou Wade a pour sa part souligné que 471 agences de sécurité sont agrées au Sénégal pour plus de 40.000 agents de sécurité. Mais, aujourd’hui, on ne sait pas où se trouvent toute ces agences, il y’a certaines qui ont disparu depuis plusieurs semaines. “Il faut forcément qu’on assainisse le milieu, qu’on puisse réglementer le secteur”, suggère-t-il.

  

 

Related Posts