• mardi , 23 octobre 2018

LES SYNDICATS AU SOMMET MONDIAL POUR L’ACTION CLIMATIQUE PLAIDOYER POUR UNE TRANSITION JUSTE

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les dirigeants et représentants syndicaux d’Australie, du Canada, de Norvège, d’Afrique du Sud et des États-Unis plaident en faveur d’ambitions nationales et municipales sur l’action climatique et la Transition juste, à l’occasion du Sommet mondial pour une action climatique cette semaine en Californie https://www.globalclimateactionsummit.org/.

Le Sommet, qui se tient ces 13-14 septembre à San Francisco, Californie, réunit des dirigeants politiques de villes, d’États et de provinces, ainsi que des syndicats, des entreprises, des investisseurs et des organisations de la société civile.

Les représentants des travailleurs incluent la secrétaire générale de la CSI, Sharan Burrow, qui mettra en avant des mesures pour une Transition juste, le président de la centrale syndicale américaine AFL-CIO Richard Trumka, qui plaidera pour la protection des travailleurs déplacés, et Stephen Cotton, secrétaire général de la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF), qui se ralliera à l’action du réseau mondial d’agglomérations urbaines C40 pour la promotion de transports en commun propres dans l’intérêt de l’emploi et du climat, ainsi que le Just Transition Centre https://www.ituc-csi.org/just-transition-centre.

Mme Burrow a déclaré que : «Les travailleurs et leurs familles se trouvent en première ligne des ravages causés par le dérèglement climatique. Mais alors même que la Conférence de l’ONU sur le climat (COP 24), en Pologne, en décembre, approche à grands pas, trop de pays échouent dans la réalisation des objectifs de réduction des émissions et trop de pays aussi continuent de se voiler la face. Le manque d’ambition et le manque d’action alimentent notre propre destruction.

Des engagements en faveur de mesures de Transition juste pour les travailleurs et les communautés affectés par l’abandon des énergies fossiles sont essentiels. Au même titre que des mesures favorisant l’investissement dans des infrastructures, des industries et des services à faibles émissions de carbone contribueront, à la fois, à la création d’emplois et à la durabilité, et ce tant dans les villes que dans les zones rurales. La Transition juste peut être le moteur de l’ambition

  1. Stephen Cotton a affirmé : « Je suis venu au GCAS pour plaider en faveur d’une expansion massive des transports en commun maintenant, pour réaliser l’ambition de villes sans combustibles fossiles à l’horizon 2030. À condition d’être menée correctement, cette transition se traduira par des emplois de qualité, une réduction des inégalités et des villes plus saines pour tous. Il faut agir maintenant, et les 20 millions de travailleurs du transport que nous représentons sont prêts à jouer leur rôle en ce sens. Si nous agissons dès maintenant et ensemble, un dérèglement climatique dangereux pourra être évité

Related Posts