• samedi , 23 février 2019

ATELIER REGIONAL DE LANCEMENT DU PROJET DE RECHERCHE-ACTION

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Initié par l’Initiative Prospective Agricole et Rural (IPAR), en partenariat avec la Confédération Nationale des Travailleurs du Sénégal (CNTS) et le Forum Social Sénégalais avec l’appui d’Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), l’atelier a regroupé une trentaine de participants : représentant des autorités administratives ( ministère de l’aménagement du territoire, de l’intérieur, des finances, les douanes), – l’Assemblée Nationale (députés sénégalais dont ceux de la diaspora), le BIT, L’OIM, des ambassades (Niger, Sierra-Léone, Guinée), des universitaires, chercheurs et experts des pays cibles, des représentants de la Société Civile intervenant dans la Migration, des associations de migrants (guinéens, sierra-léonais), des journalistes, des syndicats (CNTS, le représentant du Comité d’Actions et de Réflexions Intersyndicales sur la Migration-CARISM-), ont aussi pris part à la rencontre qui s’est tenu ce lundi 04 février 2019 à Dakar, Sénégal, avec comme thème « Migration et politique d’intégration régionale en Afrique de l’ouest : Guinée, Niger, Sénégal et Sierra Leone ».

Cette projet de recherche-action a pour objectif principal, à partir du cas des migrants sénégalais, nigériens, guinéens et sierra léonais, de proposer des axes de mise en œuvre du protocole de libre circulation des personnes et des biens au sein de l’espace de la CEDEAO, en mettant l’accent sur la perspective de genre. Elle couvre trois dimensions : recherche, renforcement des capacités des parties prenantes (migrants, Etats, parlementaires de la CEDEAO) et dialogue politique aussi bien au niveau national que régional (Afrique de l’ouest)

De façon spécifique, elle vise à :

– Produire une analyse approfondie de la situation des migrants en termes de droits (dans le cadre de la CEDEAO), et de conditions réelles de transit et de vie ;

– Contribuer à une meilleure protection sociale, juridique et institutionnelle de ces migrants y compris ceux s’activant dans l’extraction aurifère artisanale ;

Enfin, L’objectif de cet atelier régional de lancement était de partager le protocole de la recherche-action.

  

Related Posts