• jeudi , 12 décembre 2019

3eme CONFERENCE NATIONALE DES JEUNES DE LA CNTS

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mody Guiro conseille aux jeunes de se former

Le Comité national des jeunesses ouvrières (Cnjo) de la Confédération nationale des travailleurs des travailleurs du Sénégal (Cnts) a tenu, hier, sa 3e conférence nationale. À l’issue des travaux, rapporte L’As, Mamadou Lamine Dia a été élu président du Cnjo. Profitant de l’occasion, le Secrétaire général de la Cnts, Mody Guiro, dira aux jeunes qu’ils constituent l’avenir. Non sans préciser à leur endroit que la fonction syndicale n’est pas une sinécure, mais un sacerdoce.

À l’en croire, le mouvement syndical est souvent ingrat, mais il est noble dans sa constitution. Pour être à la hauteur de leur mission, dit-il, les jeunes doivent se former parce que le mouvement syndical est en perpétuelle évolution. Il prévient que le syndicat n’est plus seulement revendicatif, mais il est devenu une force de propositions et de contribution dans toutes les activités socio-économiques du pays. Mody Guiro invite également les jeunes à se procurer tous les outils et textes législatifs liés au droit du travail.

Désamorcer la bombe du chômage des jeunes diplômés

Le secrétaire général de la Cnts, qui considère les jeunes diplômés chômeurs comme une bombe, demande aux autorités de s’atteler, avant que ce ne soit tard, à la désamorcer. Selon Mody Guiro, cette 3e conférence intervient dans le contexte où le chômage endémique des jeunes constitue une équation insoluble pour les gouvernements partout dans le monde.

Pour le responsable syndical, l’arrivée de jeunes diplômés, chaque année, dans le marché de l’emploi constitue une véritable problématique qu’il faut attaquer très rapidement pour préserver la paix sociale. Car 56 % de la population de l’Afrique sont jeunes et 65 % ont au moins de 25 ans. Par ailleurs, Mody Guiro a annoncé que la Cnts fêtera ses 50 ans le 27, 28 et 29 décembre 2019.

Related Posts