• mardi , 4 août 2020

UKRAINE  : LE GOUVERNEMENT PROMET QUE LES NOUVELLES LOIS SE CONFORMERONT AUX NORMES DE L’OIT

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CSI et la CES ont reçu la promesse des autorités ukrainiennes que le nouveau droit du travail proposé se conformera aux normes de l’OIT et au droit du travail de l’UE et que les syndicats seront consultés au cours du processus d’élaboration de cette législation.

En vertu de l’accord d’association UE-Ukraine, l’Ukraine s’est engagée à respecter les normes fondamentales de l’OIT, les autres conventions de l’OIT qu’elle a ratifiées et la législation européenne pertinente.

La semaine dernière, une mission conjointe de haut niveau CSI/CES en Ukraine, dirigée par Luca Visentini, secrétaire général de la CES, et Owen Tudor, secrétaire général adjoint de la CSI, avait reçu ces promesses de la part du président de la commission du travail du Parlement et du ministre de l’Économie.

La mission avait été organisée le 27 décembre, après que le gouvernement eut présenté un projet de loi sur le travail https://www.ituc-csi.org/le-gouvernement-ukrainien-fait. Ce projet prévoyait des dispositions qui auraient éliminé les droits fondamentaux et les conditions de base des travailleurs du pays.

«  Nous exigerons des ministres et des responsables politiques ukrainiens qu’ils rendent des comptes, afin qu’ils tiennent leurs engagements et leurs promesses envers nous. Nous veillerons également à ce que l’OIT et la Commission européenne remplissent leur rôle en définissant les actions à entreprendre pour assurer la conformité du projet de législation avec les normes de l’OIT et l’accord d’association avec l’UE,  » a déclaré M. Visentini.

Partout dans le monde, des syndicats ont organisé des actions de solidarité en soutien à leurs collègues ukrainiens le 25 février. La force de la critique internationale du projet de loi de décembre, en sus de la mobilisation des syndicats ukrainiens à l’intérieur du pays, a également eu un impact sur le gouvernement.

«  Nous espérons que la justice, l’équité et le respect des travailleurs s’imposeront et que les syndicats pourront profiter des possibilités de renforcer la représentation des travailleurs, d’éradiquer les arriérés salariaux et de relever les salaires en général,  » a déclaré M. Tudor.

Related Posts