• mercredi , 5 octobre 2022

BELARUS : RECUL DU DROIT DE GREVE, MAIS RETRAIT DU MONDIAL DE HOCKEY SUR GLACE

Le 19 janvier, une décision de la Cour suprême a fragilisé un peu plus le droit de grève au Belarus en déclarant illégale une grève qui avait eu lieu en août dans l’entreprise Belaruskali, le géant des engrais.

Plusieurs dizaines de milliers de citoyens participent à des grèves et à des manifestations dans le pays depuis la victoire proclamée d’Alexandre Loukachenko aux élections présidentielles truquées de début août 2020. Des milliers de personnes ont été arrêtées et détenues et plus de 150 sont toujours derrière les barreaux.

Par ailleurs, la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) a été contrainte de retirer l’organisation du Mondial au Belarus parce que le sponsor principal, le constructeur automobile Skoda, est intervenu au sujet des droits humains, suivi par d’autres sponsors comme l’entreprise de cosmétiques Nivea. Le pays devait organiser le championnat en partenariat avec la Lettonie en mai prochain.

Sharan Burrow, la secrétaire générale de la CSI, a déclaré : « La décision de la Cour suprême, en confirmant le jugement rendu par une juridiction inférieure, porte un nouveau coup au droit fondamental de tous les travailleurs de recourir à la grève pour défendre leurs intérêts. Le système judiciaire est totalement soumis au bon vouloir d’Alexandre Loukachenko et prive de justice les travailleurs et les habitants du Belarus. »

Des athlètes ont été pris pour cibles par le gouvernement du Belarus, qui exerce une forte répression depuis plusieurs mois face à la montée de l’opposition à Alexandre Loukachenko. Cependant, les appels lancés par les athlètes et d’autres acteurs en faveur du retrait du Mondial au Belarus n’ont pas ému l’IIHF ni son président, René Fasel, qui affirmait qu’il ne fallait pas mélanger le sport et la politique.

Les syndicats et les organisations alliées de la société civile de Suisse, où se trouve le siège de l’IIHF, ont protesté contre la visite récente de René Fasel à Alexandre Loukachenko. M. Fasel est un ancien membre de la Commission exécutive du Comité international olympique, qui a déjà imposé des sanctions au Comité national olympique du Belarus, présidé par Alexandre Loukachenko en personne.

« Nous félicitons Skoda et les autres sponsors d’avoir contribué au retrait du Mondial au Belarus, l’IIHF ayant failli à sa responsabilité de défendre les droits humains. Cet exemple montre une fois de plus à quel point il est urgent de garantir la bonne gouvernance et le respect des droits humains dans le sport. Toutes les entreprises qui soutiennent le sport devraient s’associer au mouvement pour une réforme systématique », a indiqué Sharan Burrow.

Cliquez ici pour lire cet article en ligne

Related Posts