• dimanche , 20 juin 2021

LES DEPENSES MILITAIRES FROLENT 2.000 MILLIARDS USD ALORS QUE LES BESOINS URGENTS RESTENT INSATISFAITS

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Selon les derniers chiffres de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI), les dépenses militaires ont augmenté de 2,6 % au niveau mondial l’année dernière, atteignant un total de 1.981 milliards USD. 

Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI, a déclaré : « Les gouvernements se sont couverts de honte en gaspillant de vastes sommes d’argent sur l’armée et en étoffant leurs budgets militaires alors que les besoins urgents en matière de santé publique, de reconstruction économique et de résistance à la pandémie de COVID-19 n’ont pas été satisfaits. »

« Il s’agit d’un dévoiement scandaleux de ressources à un moment où toute l’humanité est menacée par le virus et où les financements indispensables pour lutter contre le changement climatique font cruellement défautLe fait que des gouvernements aient privilégié leur capacité à se faire la guerre plutôt que de faire face à des crises humaines existentielles défie l’entendement. »

Protection sociale 

Les chiffres du SIPRI indiquent une augmentation des dépenses militaires dans toutes les régions, à l’exception du Moyen-Orient. Ceci se doit essentiellement à un léger recul de ces dépenses en Arabie saoudite, qui continue néanmoins d’y consacrer des dizaines de milliards de dollars annuellement.

À lui seul, le montant que représente l’augmentation de 2,6 % permettrait d’amplement couvrir l’investissement nécessaire à la mise en place d’un fonds de protection sociale pour les pays les moins riches, voire les deux tiers de l’investissement nécessaire pour assurer une protection sociale à chaque habitant de la planète. 

« Une grande partie du monde reste sans défense contre le virus SRAS-CoV-2 en raison du nationalisme et de la mainmise des entreprises privées sur les vaccins et autres outils de santé publiqueCette affectation totalement abusive des ressources prive des centaines de millions de personnes de protection et empêche les investissements dans la création d’emplois, la protection sociale, la santé publique et les soins. » 

« Les gouvernements devraient réduire la taille de leur armée et reconvertir les industries de l’armement vers des activités d’utilité sociale. Les armes ne garantissent pas la sécurité. Seule la justice sociale, l’engagement de la société civile et la négociation permettent d’assurer la sécurité des personnes », a déclaré Sharan Burrow.

Cliquez ici pour lire cet article en ligne

Related Posts