• mercredi , 22 septembre 2021

LE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA CSI LANCE LES PRÉPARATIFS DU CONGRÈS DE 2022 ET S’ATTAQUE AUX ATTEINTES AUX DROITS

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Conseil général de la CSI, lors de sa réunion les 26 et 27 mai, a confirmé que le 5e Congrès mondial de la CSI se tiendra désormais du 17 au 22 novembre 2022 à Melbourne (Australie).

La décision de reporter le Congrès de juillet à novembre visait à assurer le taux de participation physique le plus élevé possible à l’événement, dans la mesure où les restrictions internationales en matière de déplacements liées à la Covid-19 devraient être maintenues en 2022.

Le Conseil général a approuvé le thème du Congrès « Un nouveau contrat social », le processus préparatoire d’élaboration du projet de Déclaration du Congrès, ainsi que d’autres jalons majeurs sur la voie menant au Congrès. 

Atteintes aux droits des travailleurs

Le Conseil a reçu des rapports sur les atteintes aux droits des travailleurs et à la démocratie de dirigeants syndicaux dans plusieurs pays, notamment:

  • au Bélarus, où la suppression des activités syndicales et des actions en faveur de la démocratie par le régime de Lukashenko, y compris l’emprisonnement de dirigeants syndicaux, se poursuit;
  • en Colombie, où des dizaines de dirigeants syndicaux et communautaires ont été assassinés au cours des quatre dernières semaines, tandis que l’opposition de la population aux politiques et aux actions du gouvernement du président Duque se renforce; 
  • à Hong Kong, où le gouvernement fantoche de la Chine a intensifié sa répression de la démocratie, notamment en imposant une deuxième peine d’emprisonnement de 18 mois à Lee Cheuk Yan, secrétaire général de la Honk Kong Confederation of Trade Unions;
  • au Myanmar, où la campagne de meurtres et de répression en cours menée par la junte militaire vise tout spécialement des responsables de la Confederation of Trade Unions of Myanmar, affiliée à la CSI;
  • aux Philippines, où le régime brutal du président Duterte comprend la pratique de « marquage rouge » des syndicalistes en vue de leur assassinat.

Le Conseil s’est engagé en faveur d’actions de solidarité visant à soutenir le travail réalisé par les syndicats dans chacun des pays précités, ainsi qu’au Brésil, en Inde et au Nigéria, où les syndicats sont également en première ligne des luttes pour défendre les droits des travailleurs et la démocratie contre les régimes autoritaires. 

Le Conseil a, par ailleurs, été informé par les syndicalistes locaux des meurtres et des actes de violence récents dans la bande de Gaza, en Cisjordanie et en Israël. Il s’est engagé à continuer de manifester le soutien et la solidarité de la CSI avec le peuple palestinien, soulignant le besoin urgent d’entamer des négociations afin de trouver une solution juste et pacifique prévoyant deux États au conflit, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies. 

Mise à jour sur le Congrès mondial

La secrétaire générale a communiqué des informations actualisées sur les progrès réalisés dans le cadre de l’application des décisions prises lors du 4eCongrès mondial de la CSI et du plan de travail adopté lors du Conseil général tenu en novembre dernier. 

Ces informations comprenaient:

  • le lancement de la campagne « Créer des emplois »;
  • la campagne pour l’accès universel aux vaccins, aux tests et aux traitements et à d’autres outils de santé publique liés à la Covid-19; et
  • les progrès accomplis vers la réalisation de l’objectif d’une protection sociale universelle et d’autres principaux éléments du Programme à l’horizon 2030 des Nations unies. 

Le Conseil a, en outre, été informé des activités relatives au nouveau contrat social, notamment les cinq revendications clés des travailleurs, à savoir des emplois, des droits, une protection sociale, l’égalité et l’inclusion. La poursuite des travaux concernant une transition juste en matière de climat, la formalisation du travail informel et une diligence raisonnable dans les chaînes d’approvisionnement mondiales a également été mise en exergue, tout comme la collaboration avec les Fédérations syndicales internationales et la TUAC par le biais du Conseil des Global Unions. Des informations mises à jour ont également été présentées sur l’OIT, notamment les priorités pour la Conférence internationale du travail de cette année, le G7 et le G20, ainsi que l’OMC. 

Par ailleurs, le Conseil a été informé du nouveau document d’orientation conjoint de l’OIT et de l’OMS sur la Covid-19 (en anglais), qui met en évidence l’importance des normes de l’OIT, du dialogue social et de l’engagement des syndicats dans les mesures de prévention et d’atténuation sur les lieux de travail. 

Le Conseil a reçu des rapports de chaque région, y compris les résultats positifs du Sommet social de l’UE à Porto en mai

Les informations mises à jour du Comité des femmes de la CSI portaient sur les effets de la pandémie sur les femmes et les travailleurs/euses migrants, ainsi que les campagnes pour éliminer la violence sexiste et garantir un investissement dans les soins. Le Comité de la jeunesse s’est également penché sur les effets extrêmes de la pandémie sur les possibilités d’emploi pour les jeunes. 

Aucune nouvelle demande d’affiliation n’a été acceptée par la CSI et le Conseil a décidé de ne plus examiner les demandes d’affiliation de cinq organisations. 

La prochaine réunion du Conseil général de la CSI est prévue en novembre 2021. 

Cliquez ici pour lire cet article en ligne

Related Posts