• mercredi , 22 septembre 2021

UNE NOUVELLE COMMISSION MONDIALE CHARGEE DE CREER UN « PROJET DE SURVIE » A L’ERE DE L’INSTABILITE MONDIALE

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle commission mondiale de haut niveau, à laquelle participent des représentant(e)s de la Confédération syndicale internationale (CSI), a été créée à l’aide du cadre de sécurité commune pour lutter contre les risques de conflit dans le monde contemporain.

La nouvelle commission présentera un important rapport sur la Sécurité commune 2022, qui constituera un projet de survie pour faire face à des difficultés extrêmes, telles que le changement climatique, les déséquilibres de la mondialisation, l’effritement des traités de désarmement, les conséquences de la pandémie de COVID-19 et le déclin de la démocratie.

Le concept de sécurité commune a vu le jour à l’issue d’une commission de 1982 sous la houlette du premier ministre suédois d’alors, Olof Palme.

La secrétaire générale de la CSI, Sharan Burrow, est membre de cette commission : « Quarante ans plus tard, il est temps de redéfinir la sécurité et de réinventer notre monde. Aucun pays ne peut à lui seul relever les défis du monde moderne ; nous devons agir ensemble.

« Je me réjouis de travailler avec ce groupe diversifié et compétent pour trouver des solutions aux difficultés existentielles qu’éprouve le monde. Je suis convaincue que nous démontrerons que la seule véritable sécurité est la sécurité commune. »

Lancement du projet

Le projet sera présenté lors d’un séminaire numérique le lundi 14 juin de 11h00 à 12h30 (heure de Stockholm) – pour de plus amples informations, cliquez ici.

Stefan Löfven, le premier ministre suédois, participera au projet, de même que Hans Dahlgren, le ministre suédois des Affaires de l’UE, et six membres de la nouvelle commission mondiale consultative de haut niveau :

  • Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI
  • Kumi Naidoo, ambassadeur mondial des Africains se mobilisant pour la justice, la paix et la dignité
  • Saber Chowdhury, membre du Parlement du Bangladesh et président honoraire de l’Union interparlementaire
  • Sean Conner, Bureau international de la paix
  • Anna Fendley, présidente du Comité de la jeunesse de la CSI
  • Rosaline Marbinah, représentante spéciale de l’OSCE pour la jeunesse et la sécurité

Les autres membres de la commission consultative sont :

  • Winnie Byanyima, directrice exécutive d’ONUSIDA, et ancienne directrice d’Oxfam
  • Barry M. Blechman, cofondateur et membre du Stimson Center
  • Ouided Bouchamaoui, lauréate du Prix Nobel de la paix en 2015
  • Peter Brandt, historien
  • Helen Clark, ancienne première ministre de Nouvelle-Zélande et dirigeante de la Fondation Helen Clark
  • Sergio Duarte, président de Pugwash International
  • Jan Eliasson, ancien vice-secrétaire général des Nations Unies et ancien ministre des Affaires étrangères de Suède
  • Alexey Gromyko, directeur de l’Institut de l’Europe de l’Académie russe des sciences
  • Alexander Kmentt, diplomate et expert en désarmement
  • Liv Tørres, directrice du groupe Pathfinders pour des sociétés pacifiques, justes et inclusives, NYU-CIC
  • Fumihiko Yoshida, directeur du Centre de recherche pour l’abolition des armes nucléaires, université de Nagasaki (RECNA)
  • Tong Zhao, membre éminent du programme politique nucléaire de la Fondation Carnegie pour la paix internationale

L’année prochaine, plusieurs événements phares permettront de réunir des connaissances et des points de vue qui aideront la commission à publier son rapport en avril 2022, au terme du projet Sécurité commune 2022.

Le projet est coordonné par le Centre international Olof Palme, la Confédération syndicale internationale (CSI) et le Bureau international de la paix – la plus ancienne organisation du monde pour la paix.

Cliquez ici pour lire cet article en ligne

Related Posts