• vendredi , 22 octobre 2021

LA CSI CONDAMNE LA VAGUE D’ATTAQUES CONTRE LES SYNDICALISTES BIÉLORUSSES

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CSI a condamné les dernières attaques du régime d’Alexandre Loukachenko contre le mouvement syndical indépendant du Belarus.

Au début du mois de septembre, plusieurs dirigeants et militants du Syndicat indépendant du Belarus (BITU) ainsi que des membres du Congrès des syndicats démocratiques du Belarus (BKDP) ont été arrêtés, placés en garde à vue et soumis à des fouilles par les services de sécurité de l’État. 

Ces incidents s’inscrivent dans la continuité de la répression généralisée à l’encontre des membres du BKDP, qui s’est intensifiée un an après la victoire contestée de M. Loukachenko aux élections présidentielles d’août 2020.

La secrétaire générale de la CSI, Sharan Burrow, a déclaré : « Les nouvelles en provenance du Belarus sont horrifiantesLes travailleuses et travailleurs de ce pays souffrent depuis trop longtemps sous le joug de ce régime corrompu qui les prive de leurs droits et libertés fondamentaux au travail.

Au lieu de mettre en œuvre les réformes recommandées par les jugements clairs et sans équivoque de l’OIT, le gouvernement a de nouveau recours à la répression pour tenter de museler le mouvement syndical indépendant du pays.

Nous attendons des gouvernements qu’ils intensifient leur pression sur le régime de Loukachenko, afin d’obliger celui-ci à respecter les normes internationales du travail, et notamment le droit à la liberté syndicale et le droit de grèveNous appelons en outre le gouvernement du Belarus à libérer tous les syndicalistes, à mettre fin à cette politique de répression et à écouter les syndicats indépendants au lieu de les persécuter. » 

L’Indice CSI des droits dans le monde 2021 classe le Belarus parmi les dix pires pays pour les travailleurs, avec « aucune garantie de droits ». 

Cliquez ici pour lire cet article en ligne

Related Posts