• lundi , 8 août 2022

BÉLARUS : ACTION URGENTE POUR LIBÉRER LES SYNDICALISTES EMPRISONNÉ-E-S

BÉLARUS : ACTION URGENTE POUR LIBÉRER LES SYNDICALISTES EMPRISONNÉ-E-S

La récente arrestation d’Aliaksandr Yarashuk, Président du Congrès des syndicats démocratiques du Bélarus (BKDP) et ancien membre du Comité exécutif de l’UITA, ainsi que d’une vingtaine d’autres dirigeant-e-s syndicaux-ales, est un pas de plus vers la dictature totale au Bélarus, un régime étroitement aligné sur Poutine.

Avec les autres fédérations syndicales internationales, l’UITA co-parraine une nouvelle campagne LabourStart, et nous demandons à tous les membres de soutenir et de promouvoir la campagne ICI !

Depuis août 2020, la répression des syndicalistes et des militant-e-s de la société civile au Bélarus s’est poursuivie. Plus de 1200 personnes ont été emprisonnées pour leur désaccord public avec des élections truquées ou leur participation à des rassemblements et des grèves pacifiques.

Lizaveta Merliak, Secrétaire internationale du syndicat BITU, affilié à l’UITA, a de nouveau été arrêtée et interrogée.

Le Directeur général de l’OIT, Guy Ryder, s’est dit profondément préoccupé par les informations faisant état de l’arrestation de dirigeant-e-s syndicaux-ales au Bélarus et a demandé qu’il soit mis fin à l’intimidation des personnes exerçant pacifiquement leur droit à la liberté d’association dans le pays.

Sue Longley, Secrétaire générale de l’UITA, a déclaré : « L’UITA dénonce cette nouvelle tentative de réprimer les syndicats indépendants. Nous nous joignons à la communauté internationale pour exiger la fin immédiate de la violence et la restauration des droits et libertés démocratiques au Bélarus. »

Related Posts