• mercredi , 28 septembre 2022

PROGRAMME DE LA CSI PORTEUR DE TRANSFORMATIONS POUR L’ÉGALITÉ DES GENRES EN VUE DE LA REPRISE ET DE LA RÉSILIENCE

La Confédération syndicale internationale a publié les résultats de la Quatrième Conférence mondiale des femmes de la CSI qui poseront d’importants jalons pour le travail à venir et serviront de base aux syndicats pour susciter le changement. 

Ce document comporte des recommandations concrètes pour favoriser la reprise et la résilience à partir d’un nouveau contrat social fondé sur l’égalité et l’équité, notamment :

  • une représentation de 50% de femmes au sein des organes de prise de décisions de toutes les affiliées de la CSI d’ici au sixième Congrès mondial de la CSI ;
  • l’adoption de cadres macroéconomiques favorables à l’emploi et tenant compte de la dimension de genre, à savoir des politiques budgétaires, monétaires, industrielles et sectorielles, ainsi que des politiques du marché du travail inclusives ;
  • la mise en œuvre de cadres complets dans le domaine de l’économie des soins, tels que la rémunération de tout travail lié aux soins et la représentation des personnels de soins par le biais de la négociation collective et du dialogue social ;
  • une approche intersectionnelle de la ratification et de l’application universelles de la Convention 190 et de la Recommandation 206 de l’OIT – pour défendre le droit de toute personne à un monde du travail exempt de violence et de harcèlement, y compris de violence et de harcèlement fondés sur le genre ;
  • une législation sur l’égalité salariale et la lutte contre la discrimination, des quotas et/ou des initiatives visant à former, recruter et maintenir à leur poste les femmes dans les secteurs et les emplois dans lesquels elles sont sous-représentées ;
  • des politiques spécifiques destinées à remédier aux disparités de traitement entre les hommes et les femmes en matière de protection sociale ;
  • des plans de transition juste porteurs de transformations pour l’égalité des genres, par exemple des investissements publics dans l’économie des soins, des infrastructures vertes et l’accès des femmes à la formation et aux emplois dans les secteurs STEM (science, technologie, ingénierie et mathématiques) ;
  • une éducation gratuite de qualité comme condition préalable à l’apprentissage tout au long de la vie.

La secrétaire générale de la CSI, Sharan Burrow, a déclaré : « Il s’agit d’une étape importante qui guidera les débats du cinquième Congrès mondial de la CSI et notre engagement futur afin que l’égalité et l’équité soient une réalité pour toutes les personnes qui travaillent.

« Nous devons tous mettre à profit ce document et ses recommandations avec nos dirigeants et nos gouvernements pour influencer et provoquer le changement dans ces domaines prioritaires.

« Je me réjouis des résultats que nous pouvons obtenir en mettant en place ce programme porteur de transformations établi par la quatrième Conférence mondiale des femmes de la CSI. »

Related Posts