• mercredi , 28 septembre 2022

METTRE UN TERME À LA CUPIDITÉ DES ENTREPRISES ET GARANTIR DES LIEUX DE TRAVAIL SÛRS ET RESPECTUEUX DES DROITS DES TRAVAILLEURS

Il est évident que la cupidité des entreprises constitue un sérieux obstacle à la réalisation des ODD d’ici 2030.

Pourtant, ce comportement destructeur se poursuit pratiquement sans relâche dans le monde entier. Il alimente les inégalités mondiales, concentrant les richesses dans les poches de quelques-uns au détriment des droits environnementaux, sociaux et du travail du plus grand nombre.

Ce sont les travailleurs et leurs communautés dans les pays pauvres en développement qui sont les plus durement touchés.

La cupidité des entreprises les emprisonne dans la pauvreté et la maladie, tout en privant leur pays d’importantes recettes fiscales qui pourraient être investies dans une relance et une résilience durables.

Dans six semaines, nous présenterons aux décideurs et aux parties prenantes réunis lors du Forum politique de haut niveau des Nations unies sur le développement durable (FPHN) la demande des travailleurs pour mettre un terme à la cupidité des entreprises et garantir des lieux de travail sûrs et respectueux des droits des travailleurs.

Au FPHN, nous soumettrons à la discussion les six demandes des travailleurs pour un nouveau contrat social avec l’ODD 8 en son cœur, ancré dans un programme de transformation du genre : (1) des emplois décents, respectueux du climat avec une transition juste ; (2) des droits pour tous les travailleurs ; (3) un salaire minimum vital ; (4) une protection sociale universelle pour tous ; (5) l’égalité pour mettre fin à toute discrimination, et (6) l’inclusion pour garantir l’autonomisation des pays en développement.

L’ONU a appelé à un engagement décisif de toutes les parties prenantes au cours de cette décennie d’action pour réaliser les ODD. Et nous soulignons que la fin de la cupidité des entreprises est une nécessité pour libérer le potentiel de développement du monde jusqu’en 2030 et au-delà.

Lors du FPHN, nous insisterons sur le fait que :

 les entreprises doivent rendre des comptes par une diligence obligatoire, y compris la mise en place de procédures de plainte pour lutter efficacement contre toute violation des droits des travailleurs;

 ️les droits du travail, y compris la mise en œuvre de planchers de protection du travail pour tous les travailleurs, doivent faire partie intégrante des stratégies de redressement ; et

 les gouvernements et les employeurs doivent adopter et appliquer des normes de santé et de sécurité au travail et les reconnaître comme des droits fondamentaux.

Un monde qui ne laisse personne de côté demande des comptes aux entreprises, assure la protection du travail pour tous les travailleurs et considère la santé et la sécurité au travail comme un droit fondamental!

📅 DATES À RETENIR AU FHPN, 05-15 JUILLET 2022

  • 05 juillet Ouverture du FHPN et révision de l’ODD 17
  • 06 juillet Révision de l’ODD 4
  • 07 juillet Révision de l’ODD 5 et ODD 14
  • 11 juillet Révision de l’ODD 15
  • 12 to 15 juillet sessions des évaluations volontaires nationales (EVN)
  • 15 juillet Adoption de la Déclaration ministérielle
  • TBC juillet Activité parallèle de la CSI  
  • Consultez le programme officiel du FPHN

REJOIGNEZ #TIMEFOR8 !

Consultez le  dossier de campagne.

Partagez vos vidéos et photos #timefor8 avec nous timefor8@ituc-csi.org

🔖LIENS UTILES

Related Posts