• lundi , 5 décembre 2022

JOURNÉE INTERNATIONALE POUR L’ÉLIMINATION TOTALE DES ARMES NUCLÉAIRES 

Démanteler les ogives et œuvrer en faveur d’une sécurité commune

Les récents événements nous ont révélé que l’humanité n’a jamais été aussi proche d’une catastrophe nucléaire. La « dissuasion nucléaire » suppose que notre monde est au bord de la catastrophe.

Nous n’avons d’autres solutions que celles d’éliminer ces armes épouvantables et de bâtir une paix durable reposant sur la sécurité commune.

Aujourd’hui, 26 septembre, Journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires, près de 12 705 bombes nucléaires sont prêtes à être déployées. Plus de la moitié de la population mondiale réside dans des pays en possession de ces armes ou membres d’alliances nucléaires. Nous vivons toutes et tous sous la menace d’une destruction nucléaire.

L’invasion de l’Ukraine par la Russie a fait resurgir le spectre d’une catastrophe nucléaire. Nul ne vivra en sécurité sur notre planète tant que la dernière ogive n’aura pas été démantelée et les armes nucléaires éliminées.

Lueurs d’espoir

En 2021 est entré en vigueur le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN). Au cours de la première réunion des États parties au TIAN, convoquée en juin dernier, 66 pays ont adopté la « Déclaration de Vienne », réaffirmant leur engagement à éliminer totalement les armes nucléaires.

Face à la menace imminente d’une nouvelle guerre froide, la communauté syndicale a renforcé sa campagne pour la paix. La CSI, le Bureau international de la paix et le Centre international Olof Palme ont lancé un appel à l’action pour engager le monde sur la voie de la paix, en s’appuyant sur le concept de « sécurité commune »

Le rapport consacré à la sécurité commune 2022 mentionne : « La sécurité internationale doit reposer sur un engagement en faveur d’une survie collective et non pas sur une menace de destruction mutuelle ». Ce dernier exhorte les dirigeants mondiaux à reprendre le chemin du désarmement et du progrès pacifique et à collaborer en vue de surmonter les causes du conflit et les risques actuels en matière de sécurité.

Les syndicats ont un rôle à jouer dans la construction d’un avenir exempt d’armes nucléaires, en se mobilisant et en réclamant des plans pour une transition juste qui redirigeraient les fonds destinés aux industries d’armement vers des activités économiques pacifiques, libérant ainsi des ressources pour répondre aux besoins économiques et sociaux essentiels.

L’élimination des armes nucléaires représente une étape importante dans la construction d’un nouveau contrat social qui nous offrira un monde plus juste et plus sûr, ainsi qu’un avenir meilleur.

 

Related Posts