• mardi , 6 décembre 2022

LANCEMENT DES ACTIVITÉS DE FORMATION DU PANAF

Le Programme Africain d’éducation Ouvrière PANAF SÉNÉGAL a organisé ce vendredi 28 octobre le lancement de ses cercles d’études avec les centrales syndicales affiliés à la CSI. La rencontre s’est déroulée à la Maison des Travailleurs KEUR MADIA sous la présidence effective du Camarade Mouhamadou Lamine Fall Secrétaire Général Adjoint de la CNTS et en même temps Secrétaire Général de l’Union Régional des syndicats CNTS de Dakar.

Le PANAF est un programme de coopération syndicale des syndicats africains (Organisation Régionale Africaine de la Confédération Syndicale Internationale et suédois (LO et TCO). Il développe un projet de renforcement de capacités via les cercles d’étude dans 16 pays d’Afrique anglophone, francophone et lusophone.

Les formations ouvrières par cercles d’étude sont le fer de lance du programme de coopération PANAF (1), auquel Union to Union contribue depuis 2012.

Chaque année, entre 70.00 et 100.000 travailleurs participent à ce type de formation très apprécié pour sa proximité avec la culture africaine. Au Sénégal, entre 3 000 et 5 000 travailleurs y participent annuellement.

Les cercles d’étude font désormais partie intégrante de la formation ouvrière en Afrique. Ils se composent de 10 à 15 travailleurs qui se réunissent au sein de leur entreprise, avec l’accord de leur employeur. Durant 30 à 60 minutes, ils débattent de thème syndicaux (les droits syndicaux, les structures syndicales, la résolution des conflits, etc.) sur base de manuels didactiques, avec pour objectif de résoudre des problèmes vécus sur le lieu de travail. Au moins 30% des participants sont des femmes.

Chaque réunion de cercle d’étude est conduite par un animateur formé à cette méthodologie soutenue par le PANAF. L’animateur est un employé du lieu de travail concerné (entreprise, administration ou économie informelle), souvent un délégué syndical. « Les animateurs sont là pour animer le groupe, faire parler chacun, essayer de faire émerger un consensus et des solutions aux problèmes des travailleurs, pas pour monopoliser la parole. Les cercles suscitent des réflexions collectives qui peuvent appuyer les structures syndicales.

La méthode des cercles d’étude comporte des avantages très concrets sur le plan organisationnel. « Elle est moins coûteuse que les formations classiques et permet de toucher directement davantage de monde.

Related Posts