• dimanche , 29 janvier 2023

VIOLENCE ET HARCÈLEMENT AU TRAVAIL : 16 JOURS D’ACTIVISME

La CSI, les Fédérations syndicales internationales et les syndicats aux quatre coins du monde lancent la campagne mondiale 16 jours d’activisme appelant les gouvernements à garantir un monde du travail exempt de violence et de harcèlement fondés sur le genre.

Ce droit est garanti dans la Convention 190 (C190) et la Recommandation 206 (R206) de l’OIT. La ratification de la C190 et sa mise en oeuvre effective, y compris la R206, sont essentielles pour éliminer la violence et le harcèlement fondés sur le genre dans le monde du travail.

Une enquête menée par les syndicats, cette année, révèle que la violence et le harcèlement fondés sur le genre dans le monde du travail ont augmenté au cours des dernières années, en particulier durant la pandémie de Covid-19.

Elle avertit ainsi que la violence et le harcèlement fondés sur le genre pourraient à nouveau augmenter alors que les crises sociale, économique et climatique s’intensifient à l’échelle mondiale, renforçant l’urgence de cet appel collectif lancé aux gouvernements et aux employeurs pour qu’ils prennent des mesures.

En traduisant en réalité la C190 et la R206, celles-ci contribueront à garantir un monde du travail plus sûr, plus sain et plus décent. Elles agiront également en tant qu’accélérateur pour établir des économies sociales justes et résilientes, ainsi que des sociétés pacifiques fondées sur l’égalité et l’équité.

Les dirigeantes syndicales du monde entier, réunies durant la 4e Conférence mondiale des femmes à Melbourne (Australie), ont lancé des campagnes #RatifierC190 dans plus de 80 pays. Le rapport de la CSI présente des exemples de la manière dont les travailleurs et les travailleuses dans le monde entier sont engagés dans des activités de plaidoyer, le dialogue social, l’organisation et des campagnes de sensibilisation pour veiller à ce que la C190 et R206 deviennent une réalité et engendrent un changement.

  •  Les syndicats ont célébré le fait que le Panama et le Nigéria sont devenus les 21e et 22e pays à avoir ratifié la C190, rejoignant ainsi la Barbade et le Mexique, tandis que le Chili et d’autres pays sont les prochains sur la liste. Lorsqu’un gouvernement ratifie la C190, il doit l’aligner sur ses législations et politiques en conséquence.
  •  Aux Philippines, les syndicats ont aligné la C190 en concluant des conventions dans les secteurs du transport, de la construction, de la métallurgie, de la logistique et de l’éducation et en Indonésie ils ont signé avec succès une politique de zéro tolérance en matière de violence et de harcèlement avec 38 entreprises.
  •  En Australie, les syndicats ont célébré l’adoption d’un projet de loi au Parlement, qui accorde le droit à dix jours de congé payé familial et pour cause de violence domestique à des millions de travailleurs. Un droit qui sauvera des vies dans la mesure où il permet aux personnes d’échapper à des situations familiales instables et dangereuses.

Le Premier ministre de l’Australie, Anthony Albanese, a été accueilli par une ovation debout lors du 5e Congrès mondial de la CSI, lorsqu’il a déclaré aux 1000 syndicalistes issus de 120 pays que : « Le gouvernement travailliste présentera au Parlement d’Australie la Convention 190 de l’OIT […] affirmant le droit de toute personne à une culture de travail basée sur le respect mutuel et la dignité. Ce sera la première mesure officielle en vue de sa ratification. Aucune femme ne devrait choisir entre son emploi et sa sécurité. »

Le secrétaire général de la CSI, Luca Visentini, a déclaré : « Il est urgent que les gouvernements ne perdent plus de temps ; ils doivent s’inspirer de l’Australie et prendre les mesures nécessaires pour ratifier la Convention 190. Je salue les gouvernements qui l’ont déjà fait, mais un plus grand nombre est nécessaire.

« Les travailleuses ne peuvent plus attendre, il ne peut plus y avoir d’excuses. La violence et le harcèlement fondés sur le genre dans le monde du travail sont une pandémie, que nous avons tous la responsabilité de combattre.

La campagne des 16 jours d’activisme est menée du 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, au 10 décembre, Journée internationale des droits de l’homme.

Related Posts