• dimanche , 29 janvier 2023

RÉUNION DU CONSEIL GÉNÉRAL DE LA CSI (BRUXELLES, LE 13 JANVIER 2023)

La réunion reconvoquée (virtuelle) du Conseil général de la CSI s’est tenue le 13 janvier en vue d’examiner :

  •  la direction de la CSI durant la période précédant la prochaine réunion du Conseil général, le 11 mars, qui examinera le statut de Luca Visentini, actuellement suspendu de ses fonctions ;
  •  un audit externe indépendant de toutes les questions financières concernant les circonstances relatives aux allégations, ainsi que des règles et procédures financières de la CSI ; et
  •  la mise sur pied d’une Commission spéciale chargée d’enquêter sur les circonstances relatives aux allégations formulées contre Luca Visentini, notamment les résultats de l’audit externe, et sur d’autres questions, y compris les règles et les procédures financières de la CSI, la conduite d’élections et les questions connexes.

Le Conseil a décidé que le secrétaire général adjoint Owen Tudor continuera d’exercer les fonctions de secrétaire général jusqu’au 11 mars, en étroite collaboration avec la présidente, les présidents adjoints et les deux autres secrétaires généraux adjoints de la CSI.

Les mandats pour l’audit externe indépendant et la Commission spéciale ont été approuvés par le Conseil, qui a également adopté les critères de composition de la Commission spéciale. La Commission, qui sera composée de sept à dix membres, regroupera d’anciens dirigeants syndicaux internationaux de chaque région ayant acquis une vaste expérience à l’échelle internationale, ainsi que des experts juridiques indépendants ayant une connaissance approfondie du mouvement syndical.

Les résultats de l’audit externe indépendant seront soumis au Conseil général de la CSI et seront également communiqués aux auditeurs internes élus de la CSI, qui sont indépendants du Secrétariat, pour commentaires, ainsi qu’à la Commission spéciale. La Commission présentera un premier rapport au Conseil général lors de sa réunion en mars. Il est également prévu qu’elle poursuive ses travaux concernant les règles et les procédures de la CSI au-delà de cette date, ainsi que sur la question de savoir si une influence externe a été exercée sur le travail de la CSI relatif au Qatar. Les recommandations qui ne doivent pas être examinées par le Conseil général en mars seront soumises à une future réunion du Conseil. Les travaux de la Commission spéciale seront soutenus par la présidente et les présidents adjoints de la CSI, qui ne sont pas des employés de la CSI. La composition de la Commission spéciale sera annoncée une fois finalisée.

La mise en oeuvre de mesures de protection des personnes qui signalent des manquements pour le personnel a été approuvée, et le mandat de la Commission spéciale, qui porte sur la campagne électorale en vue du 5e Congrès mondial de la CSI à Melbourne, comprend également l’examen d’élections antérieures.

Le Conseil général a réaffirmé la condamnation par la CSI de toute forme de corruption, sa volonté de faire respecter les normes les plus élevées en matière de responsabilisation et sa détermination à poursuivre son action en faveur des travailleurs et des travailleuses dans le monde entier.

Related Posts